236 livres  


à propos

Associé aux questions du design éditorial et de l’art, n.d. est une publication centrée autour du rapprochement de deux figures de la recherche en sciences humaines (personnes, lieux, objets,…).


ART,
DESIGN, SCIENCES HUMAINES ?

stimuler l’interdépendance
entre les différents savoirs
un tournoiement,
une alternance à l’extérieur et à l’intérieur du livre, amenant ses concepteurs à réévaluer l’expérience, les critiques et les effets

Précommander le livre

À l’origine, il y a d’abord un désir de synthèse ; la recherche d’une unicité et d’une relation d’interdépendance signifiante entre un contenu éditorial et son design, entre la matière textuelle et son identité visuelle, entre l’activité de recherche et la création. Et une constatation : la méconnaissance des approches contemporaines du livre ou le manque d’investissement du champ des sciences humaines par le graphisme et le design éditorial. Et au-delà du désir, il était avant tout nécessaire de faire groupe autour des ambitions affichées, pour stimuler l’interdépendance entre les différents savoirs.

Et c’est finalement toute une tactique de mise en relation qui s’est installée peu à peu. Une écriture intégrative et progressive, suivant une méthode éditoriale associant indistinctement figure, concept, texte, image et qui ne cessait d’interroger les équilibres : entre s’inscrire dans un débat auquel nous cherchons à participer et isoler l’objet pour ce qu’il est, sans autre prétention ; entre faire appel à des figures en tant qu’apport à la recherche mais aussi pour ce qu’elles incarnent et représentent ; entre stimuler l’inter-subjectivité et établir un protocole strict ; entre sophistiquer la réalisation et préserver sans interférer sur ce qui ressort des différentes mises en relation ; entre les visions individuelles et la raison collective.

Une intuition également, à-propos d’un espace encore largement sous-investi : le design éditorial oeuvrant à la scénographie et à l’organisation des contenus. Et qui débute par une interrogation du rapport à l’écriture en sciences humaines. Que peut réaliser l’écrit en sciences humaines – où s’affrontent des arguments d’ordre éthique, esthétique et scientifique renforcé par des oppositions tels qu’objectivité et subjectivité, science et littérature, fond et forme – le graphisme, et le design éditorial ? Des interrogations analogues aux deux domaines et qui questionnent tous deux le statut de la matière qui est donné à voir et à lire – oeuvre d’auteur ou véhicule d’une pensée et instrument de transmission ? Texte qui s’inscrit dans un réseau ou autonomie de l’auteur et de sa réalisation ?

La mise en parallèle et en lien – comme l’est l’ensemble du « nouveau document » – permet en partie de résoudre le problème et d’effectuer une présentation des orientations possibles. Comme le concept éditorial « double » où le binôme permet de répartir les combinaisons, les mises en relation, les nuances et développer les modes de traitement : un tournoiement, une alternance à l’extérieur et à l’intérieur du livre, amenant ses concepteurs à réévaluer l’expérience, les critiques et les effets. Et toujours sur le principe de l’interdépendance, la multitude des questions techniques posées par cet objet impose la nécessité d’une corrélation renforcée entre les domaines du design et de la conception éditoriale. Développer un projet éditorial et de design qui porte son regard sur les sciences humaines, c’est aussi apporter aux secteurs académiques et à l’université – soumis à des exigences de formes, de sérieux et de protocole – un nouveau souffle, tout en re-donnant à l’art son rôle initial d’invention, de perturbation et d’exploration. Les rapports de force ainsi dégagés, la relecture et l’interprétation d’un format universitaire prend tout son sens et rend possible la mise en place d’une expérience visuelle et intellectuelle nouvelle. Il est peu commun, en ce sens où il est rarement possible d’aborder des textes universitaires exigeants, sur des thèmes donnant de nouvelles possibilités de compréhension, tout en ayant accès à une expérience de design élaborée.

S’il fallait résumer, nous dirions que « nouveau document » est tout à la fois l’ambition d’une aventure littéraire dans l’objet qu’elle construit et l’histoire qu’elle raconte, une collection dédiée à des figures de la recherche au sens large, et une association défendant une conception de l’édition en sciences humaines fondée sur un échange avec les champs de l’art, du graphisme et du design éditorial.

Collection

Aux frontières
des sciences humaines,
de la psychanalyse,
de la psychologie,
de l’anthropologie,
de l’ethnologie…

La collection « nouveau document » a été développée en une série de rapprochements, avec pour objectif l’émergence de points de vue originaux, la production d’une pensée, et d’une écriture parcourant plusieurs disciplines se rencontrant finalement peu. Aux frontières des sciences humaines, de la psychanalyse, de la psychologie, de l’anthropologie, de l’ethnologie associées aux questions de la typographie, du design graphique, de l’art contemporain, et du design éditorial, « nouveau document » est une collection d’ouvrages, résultat de dialogues exigeants et entretenus entre individualités variées issues de champs de références différents. Dès lors il s’agit, en toute subjectivité, de proposer un avis, d’apporter notre contribution en faisant abstraction de ce qui sépare ces disciplines ; en analysant leurs similitudes, leurs essences, ou bien encore ce qui les transcende. Ainsi, même si depuis son origine, le projet de « nouveau document » s’inscrit dans le champ des sciences humaines, il a comme principal objectif d’en repousser continuellement les frontières en un processus qui, à terme, dépassera la logique unilatérale des différents domaines d’étude. Pluri-, trans-, uni-, extra- disciplinarité… nous souhaitons aller au-delà de ces systèmes d’appréhension et libérer les possibilités éditoriales et théoriques.

Ainsi, le « nouveau document » se définit comme un espace unique, une surface d’expérimentation, une enquête examinant des liens et ce qu’ils peuvent révéler. Liens entre les numéros mais également au coeur de ces derniers par l’association de deux figures – personnes, lieux, objets – et des concepts issus de celles-ci. Non un entrecroisement mais plutôt une « mise ensemble », pour tester la force de l’échange en un entre-espace, une jonction créant finalement un objet global, dépassant les éléments qui le constituent.

Figures

De Budapest
à Buenos Aires,
de Genève
à New York…

Ce premier numéro – en tant que partie d’un objet éditorial plus vaste – marque le début d’un parcours. Pour cet opus, « nouveau document » porte son regard sur la psychanalyse en tant que composante des sciences humaines. Une introduction à la collection qui se justifie en tant que point de départ d’une pensée qui s’extrait peu à peu de soi-même pour aller vers l’autre, pour opérer un glissement progressif de l’intra-psychique vers le social, de l’intérieur en tant qu’unité vers un extérieur multiple. Enrique Pichon-Rivière, psychanalyste et psychiatre et Géza Róheim, anthropologue et psychanalyste témoignent de cette dynamique d’ouverture et se rejoignent sur un terrain commun : celui d’avoir déplacé ou tenté de déplacer les limites de la psychanalyse. L’alliance de ces deux figures E. P.-R.  /  G. R. – que ce soit par contraste ou effet de ressemblance – nous informe avec plus de clarté sur des époques, des influences, sur des courants et pratiques qui ont traversé la psychanalyse. De Budapest à Buenos Aires, de Genève à New York, de l’ île Normanby à la province du Chaco, de l’anthropologie à la psychanalyse en passant par la psychologie sociale, des Chants de Maldoror au totémisme australien, ce premier élément de la collection  nouveau document  propose donc un voyage nécessairement subjectif à travers la vie et l’œuvre de deux auteurs majeurs des Sciences Humaines.


Livre

slide 1
slide 2
slide 3
slide 4
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

résumé

titre

E. Pichon-Rivière,
Av. Santa Fe 1379,
Buenos Aires
G. Róheim,
Hermina ut 35 b,
Budapest

parution

/

prix de vente

39 €

souscription

33 €

format

220,5 × 313 mm

exemplaires

800

pages

376

contenus

plus de 100 images
30 contributions

langues

fr./espagnol
(E. P.-R.)
fr./anglais
(G. R.)

ISBN

978-2-9554041-0-2

co-éditeur

Adéra

diffusion

/

impression

/

Documents

ouvrage collectif
sous la direction de
  • Joanny Lelong
    (de l'université)
  • Samuel Rambaud
    (de l'art et du design)
comité éditorial
  • Marie Baraud
  • Maxime Baudouin
  • Jean-Jacques Corre
  • Gabriel Ferrier
  • Olivier Glorian
  • Catherine Guiral
  • Caroline Grillot
  • Charlène Guerard
  • Sara Hoibian
  • Antonin Horquin
  • Gaëlle Lacaze
  • Thomas Leblond
  • Denis Mellier
  • Amandine Mohamed-Delaporte
  • Éric Navet
  • Sarah Rambaud
  • Jean-Marc Talpin
  • Luc Vigne
  • Arthur Violy
traduction
  • Le Centre de Traduction, d'Interprétation et de Médiation Linguistique (CeTIM) :
  • Avec Sophie Besançon
    & Claire Bourdin
  • coord. Carole Fillière.
    Avec les étudiants du Master 1
    et Sandrine Fournié,
    coord. Solange Hibbs.

  • Jone Areta
  • Cécilia Barreto
  • Clara Bidini
  • Julie Bonnet
  • Louise Bouchu
  • Christelle Boulin
  • Elvine Boura-Dumont
  • Derek Byrne
  • Liana Gaudreault
  • Diana Giron
  • Lison Hasse
  • Antoine Héron-Kummen
  • Hugo Lopez
  • Nadine Roche
  • Guénola Sacher
  • Quentin Schaller
  • Piera Simon-Chaix
soutiens et partenaires
ADÉRA ville de Villeurbanne ENSBA Lyon Musée de l’imprimerie Institute of Psychoanalysis 05_cetim 06_ut2j Néprajzi Múzeum institut francais Budapest balassi institute institut français argentine ambassade de France en Argentine 12_ferme_du_vinatier

Fig. 1Enrique Pichon-Rivière est né à Genève d'une famille d'origine française. Émigrant très tôt avec ses parents de l'autre côté de l’Atlantique, à l'âge de trois ans, c'est dans cette Argentine du milieu du XXe siècle qu'il développera ses théorisations et pratiques cliniques. À travers les aléas historiques et sociaux de son pays d'adoption, ce passionné du peuple, des milieux culturels et artistiques, du tango tout autant que du football, deviendra une figure marquante et novatrice de la psychanalyse, de la psychiatrie et de la psychologie sociale sud-américaine… / Enrique Pichon-Rivière nació en Ginebra en una familia de origen francés. Emigró a temprana edad con sus padres al otro lado del Atlántico. A los tres años, en esa Argentina de mediados del siglo XX, desarrolló sus teorías y practicas clínicas. A través de los azares históricos y sociales de su país de adopción, este apasionado del pueblo, de los medios culturales y artísticos, del tango tanto como del futbol, se convertirá en una figura memorable e innovadora del psicoanálisis, de la psiquiatría y de la psicología social sudamericana.

Fig. 2Géza Róheim est né en Hongrie au tournant du XXe siècle, fils unique d'une famille de riches commerçants. Ethnologue de formation, puis psychanalyste intégré au cercle psychanalytique hongrois, il tenta tout au long de sa vie de concilier ces deux disciplines ; son voyage à travers le monde à la fin des années 1920 pour valider l'universalité du psychisme et des théories freudiennes en étant certainement le point d'orgue. Marqué par l'exil et par cette posture d'entre-deux qu'il ne parviendra jamais à résoudre réellement, Géza Róheim demeure cependant une figure majeure des sciences humaines défrichant un terrain pour d'autres sans avoir conscience de la voie qu'il était en train d'ouvrir… / Géza Róheim was born in Hungary before the start of the XXth century as the only child of a rich family of traders. Educated in ethnology he will later be a psychoanalyst linked to the Hungarian psychoanalytical circle. He will try, during his entire life, to conciliate these two disciplines. His journey across the world in the late 1920s, during which he tried to validate the universality of the psyche and of the Freudian theories, was probably the climax of this attempt. Affected by exile and by this in-between-position of which he will never really find a way out, Géza Róheim remains a major figure of the humanities. Without knowing what he was accomplishing he sew a field for others to harvest.

Fig. 1(Quelques dates) Algunas fechas — J. Lelong ; (Incarner le texte : entretien avec Alejandro Lo Celso) Encarnar el texto, entrevista con Alejandro Lo Celso — Alice Savoie ; (Ce qui nous mange sous le ciel bleu) Lo que nos come bajo el cielo azul — A. Horquin ; (Collection Joaquin Pichon-Rivière) Colección de Joaquin Pichon-Rivière ;

(Faire avec ce qui excède, entretien avec Janine Puget) Hacer con lo que excede, entrevista con Janine Puget — L. Vigne ; (El Largo Río) Le long fleuve — Vicente Zito Lema ; (Sentir pensando y pensar haciendo) Ressentir en pensées et penser en action — Gladys Adamson ; (Footballeur profane) Futbolista profane — Eduardo Mahieu ; (Una luminosa trayectoria) Une trajectoire lumineuse — Olga B. Ruiz Correa ; (Claves ocultas entrecruzan a Pichon-Rivière con Lautréamont) Les sens caches s’entremêlent chez Pichon-Rivière et Lautréamont — Rosa Beatriz Lopez ; (En San Pablo, Brasil) À San Pablo au Brésil — Joaquin Pichon-Rivière ; (Un faro orientador para el desarrollo del psicoanálisis) Une lumière conductrice pour le développement de la pyschanalyse — Reyna Hernández-Tubert ; (Intérêt de la pensée associative groupale dans les situations d’apprentissage : exemple du grupo operativo) Importancia del pensamiento asociativo grupal en situaciones de aprendizaje: el ejemplo del grupo operative — Christophe Bittolo ; (Un maître insouciant d’en être un) Un maestro despreocupado por ser uno — Marie-Pascale Chevance Bertin ; (Le sens pluriel de l’émergent) Le sens pluriel de l’émergent — Alberto Eiguer ; (Espiral del Cielo) Spirale du ciel — Vicente Zito Lema ;

Borges, Bau : book, livre, livro — T. Leblond, S. Rambaud.

Fig. 2(Quelques dates) Some dates — J. Lelong ; (Fort Yuma Indian Reservation, CA-AZ) Réserve indienne Fort Yuma, CA-AZ, CA-AZ — A. Horquin ; (Twenty letters between John Rickman and Géza Róheim, Institute of Psychoanalysis, London) Vingt lettres entre John Rickman et Géza Róheim, Institut psychanalytique de Londres ; (Ten letters between Vilma Kovács and Géza Róheim, Freud Museum) Dix lettres entre Vilma Kovács et Géza Róheim, Musée Freud, Londres ; (Fifty objects, Oceania collection, Museum of Ethnography, Budapest) Cinquante objets, collection Océanie, Musée ethnographique de Budapest — S. Rambaud ; (Ten Dreams and Analysis of Uran Tukutu, Pindupi tribe, Australia, Special Collections & Archives, UC San Diego) Dix interprétations de rêves de Uran Tukutu, tribu Pindupi, Australie, Collections spéciales et archives, Université de San Diego ;

(Une vie et des idées dans l'histoire) A Life and Ideas in History — Patrick Fermi ; (L’unité de l'Homme) The Unity of Mankind — Roger Dadoun ; (The political attitude of Géza Róheim. An alien among acquaintances) L’attitude politique de Géza Róheim. Un étranger parmi ses proches — György Péter Hárs ; (The legend of Róheim’s professorship) La légende de la chaire de Róheim — Ferenc Erős ; (‘Tell them that we are not like wild kangaroos’: Géza Róheim and the (fully) human primitive) « Dites leur que nous ne sommes pas comme les kangourous sauvages » : Géza Róheim et le primitif (pleinement) humain — Shaul Bar-Haim ; (Géza Róheim and his Australian dreams) Les rêves australiens de Géza Róheim — Philip Jones ; (Entre rêve et mythe : Roheim et les Australiens) Between Dream and Myth : Roheim and the Australians — Barbara Glowczewski ; (Un contemporain de Geza Roheim, Bronislaw Malinowski, l'anthropologie, la psychanalyse et l'Oedipe) A Contemporary of Geza Roheim, Bronislaw Malinowski. Social Anthropology, Psychoanalysis and the Oedipus Complex — Louis Moreau de Bellaing ; (La notion du « don » dans la pensée de Mauss et de Freud : de Róheim vers Lacan dans une perspective de subjectivation du manque et de la frustration) The Concept of "Gift" in the Thought of Mauss and Freud : From Roheim to Lacan, in a Perspective of Subjectivation of Lack and Frustration — Yolande Govindama ; (Ouvrir les portes du rêve) Opening the Gates of Dream — Danièle Pierre ; (Rêve de base et phallucination) Basic Dream and Phallucination — Roger Dadoun ; (Entretien avec une ancienne patiente de Géza Roheim) Interview with a Former Patient of Geza Roheim — Eva Brabant ;

Borges, Bau : book, livre, livro — T. Leblond, S. Rambaud.